Fabien Morel , Contrôleur financier

“ Rigoureux et organisé ”

Avis déposé le 11/03/2013

Note globale : ★★★★★

Intérêt du métier ★★★★★

Diversité des missions ★★★★★

Perspectives d’évolution ★★★★★

Responsabilités ★★★★

Equilibre vie pro / privée ★★★★★

Ma carrière :J'ai suivi une formation dans le domaine de la gestion et du commerce avec une forte dimension internationale (1 an et demi passé à l'étranger : Royaume Uni et Chine). J'ai commencé ma carrière en cabinet d'audit chez Deloitte où j’ai passé 5 ans. Il y a un peu moins d'un an j'ai rejoint le groupe Jacquet Metal Service où j'occupe un poste de contrôleur financier. 

Ma formation :J’ai débuté par un DUT Gestion des administrations avant de réaliser un échange ERASMUS au royaume Uni à la Business School de Leeds Metropolitan University (Leeds, UK). J’ai ensuite intégré l’école de commerce Euromed Marseille où j’ai réalisé une partie de la formation en échange en Chine à la Tongji School of Economics à Shanghai.

Mon métier :J'occupe un poste de contrôleur financier au sein du groupe Jacquet Metal Service, groupe industriel lyonnais coté qui a réalisé 1,1 M€ de CA en 2012. Le groupe est composé de 80 filiales basés surtout en Europe et aux Etats Unis. Mon rôle est double vis-à-vis d'une partie des filiales du groupe : 

-       S'assurer de la fiabilité des informations financières remontées mensuellement et trimestriellement dans le cadre de la consolidation et de la publication des informations financières. Cela se rapproche du travail réalisé en cabinet d'audit. 

-       Accompagner le management local sur les problématiques de financement, budget et pilotage de la performance opérationnelle.

-       A côté de ce travail récurrent, gérer des projets du domaine financier lié à la fonction : mise en place d’une comptabilité analytique, de tableaux de bord, déterminer la rentabilité d’un investissement…

Attraits du métier :2 points pour ce métier :

-       La dimension internationale : Gérer la relation avec chacune des filiales nécessite de prendre en considération les particularités du pays dans lequel se trouve la filiale, aussi bien réglementaires et comptables que culturelles.

-       Diversité des projets et proximité opérationnelle : Le travail récurrent souvent répétitif (contrôle des reportings) s’accompagne de projets à moyen et long terme sur lequel je travaille avec les responsables opérationnels. On sort donc de l’approche purement comptable pour rentrer dans une logique beaucoup plus orientée « cash » et pilotage de la performance.

Points négatifs :Mon job est récent (9 mois). Pour le moment je vois peu de points négatifs.

Qualités requises selon vous pour réussir dans ce métier :Je pense principalement à :

-       Rigoureux et organisé : Comme tout métier financier, ces 2 qualités sont essentielles pour performer

-       Capacité d’adaptation : Travailler avec des managers nécessite de bien comprendre l’activité, spécifique pour chaque pays, tout comme la réglementation juridique, comptable et financière. Il faut être capable de jongler avec des paramètres qui changent souvent en fonction des pays sur lesquels on travaille.

Conseil à donner aux candidats intéressés par ce type de carrière :Parler plusieurs langues est un véritable avantage. Bien sûr l’anglais peut suffire mais en maîtriser plusieurs permet de faire la différence sur des problématiques complexes à gérer.

-       Passer par l’audit au préalable est un vrai plus. A vrai dire, nous sommes tous passé par l’audit dans mon staff. Le métier permet de préparer à ce type de job même si il est bien sûr différent.

-       Le type de formation doit être orienté école de commerce ou université (Type IAE) mais doit avoir une dimension internationale.