Farah Lemaire , Contrôleur Financier, Crédit Agricole CIB

“ J’échange avec le Front Office, le middle ou le Back aussi bien qu’avec la direction ou le service informatique sur différents sujets allant du contrôle quotidien ”

Avis déposé le 04/02/2013

Note globale : ★★★★

Intérêt du métier ★★★★★

Diversité des missions ★★★★★

Perspectives d’évolution ★★★★

Responsabilités ★★★★

Equilibre vie pro / privée ★★★★★

Ma Carrière :Mon début de carrière est assez atypique puisqu’à 22 ans  j’ai déjà 5 ans d’expérience professionnelle grâce à l’alternance.

D’abord j’ai été assistante commerciale au sein d’une grande entreprise de luminaire. Puis, j’ai obtenu le poste de gestionnaire back office sur options et futures, qui certainement m’a conduit à celui de Contrôleur Permanent au sein d’un très grand prestataire de service en investissement et enfin à celui qui vous intéresse, celui de Contrôleur Financier. Un parcours très varié, certes, mais également très complet.

Ma Formation :J’ai toujours eu un enseignement très général.

D’abord lors d’un BTS Management des Unités Commerciales, puis en école de commerce avec des troncs communs tels que la finance, le droit, la négociation, le management, le commerce international, l’intelligence économique etc.. Jusqu’à m’a spécialisation en Audit Financier et Contrôle de Gestion.

Mon métier :Mon métier actuel, celui de contrôleur Financier a la même mission principale, peu importe le niveau auquel il est exercé.

Il s’agit de contrôler les comptes et les finances de l’entreprise. A cet effet, au niveau 2 nous contrôlons la régularité et la fiabilité des comptes par rapport à la législation, nous analysons et étudions les comptes, et selon nos conclusions nous pouvons être amené à investiguer davantage auprès des opérationnels concernés jusqu’à la justification ou la résolution d’écart.

Attraits du métier :Ce qui parait être le plus intéressant est l’aspect transversal de l’activité.

J’échange avec le Front Office, le middle ou le Back aussi bien qu’avec la direction ou le service informatique sur différents sujets allant du contrôle quotidien à la mise en place de projet. On apprend tout le fonctionnement de l’entreprise !

Points négatifs :Aucun point négatif si on aime travailler et apprendre !

Qualités requises pour réussir dans ce métier :Plus qu’ailleurs, la rigueur est indispensable. Evidemment la curiosité l’est aussi, travaillant dans un domaine où la législation et les normes évoluent très vite, il faut anticiper et être réactif ! Aussi, il faut beaucoup de force de caractère et de volonté car souvent les interlocuteurs ne comprennent pas notre métier.

Conseil aux candidats intéressés par ce type de carrière :Fixez-vous un objectif et garder le à l’esprit quoi qu’il arrive ! Croyez en vous, mais surtout pensez à vous pourn plus tard lorsque vous choisissez un métier ou une formation : l’étiquette d’une formation en France vous colle à la peau, et certains métiers aussi, donc soyez sûr de ne pas vous en lasser même dans plusieurs années.