Michaël Cartigny

“ Quand vous êtes contrôleur financier, vous êtes les yeux d'une Direction Générale. ”

Avis déposé le 21/10/2012

Note globale : ★★★★

Intérêt du métier ★★★★★

Diversité des missions ★★★★

Perspectives d’évolution ★★★★★

Responsabilités ★★★★

Equilibre vie pro / privée ★★★★★

Ma carrière :Sur le marché depuis fin 1999, je suis passé par le groupe Nexter System puis le groupe AREVA désormais depuis 2004. J'ai toujours été contrôleur de gestion ou contrôleur financier. J'ai passé la majeure partie de mon temps en contrôle de gestion opérationnel en usine mais j'ai eu une petite expérience 9 mois en gestion de projet. Depuis 2 ans, je cumule les fonctions de contrôleur financier associé à la mise en place du nouvel ERP (logiciel de gestion intégré) du groupe AREVA, successivement dans 2 filiales du groupe. 

Ma formation :SKEMA Sophia Antipolis avec une option "gestion financière des entreprises". J'ai repris mes études 2 ans après ma sortie de l'école dans le cadre d'un Mastère Spécialisé "Audit Interne et Contrôle de Gestion"  de l'ESC Toulouse que j'ai réalisé en part-time (travail du lundi au jeudi + Mastère Spécialisé les vendredis et samedis).

Je n'ai jamais négligé la formation continue qui me semble essentielle pour continuer à être en adéquation avec le milieu professionnel. Je citerai ces formations complémentaires qui ont beaucoup compté pour moi:

* formation aux IFRS (qui sont devenus la norme depuis le scandale Enron)

* formation sur le dialogue avec les syndicats

* formation sur le management des équipes

Attraits du métier :Quand vous êtes contrôleur financier, vous êtes les yeux d'une Direction Générale. Elle s'appuie sur vous et a besoin d'avoir des informations remontantes. Et vous êtes le vecteur de cette remontée d'information. La plupart du temps, ce sont des informations à caractère financier, mais pas seulement. Et plus votre œil sera analytique, plus vous serez considéré comme étant à forte valeur ajoutée pour la DG.

Etant aussi le garant de la bonne application des règles de gestion dans l'entreprise, vous avez accès à beaucoup d'information et jouez ainsi un rôle de conseiller interne d'un point de vue gestion.

En un mot, vous êtes responsable de la sécurisation des données financières au sein de l'entreprise. 

Enfin, si vous avez une appétence particulière pour les outils informatiques, les métiers du controlling sont faits pour vous. En effet, de plus en plus d'entreprises possèdent des systèmes de gestion intégrées ou chaque fonction et chaque tâche de l'entreprise se retrouve en final dans les écritures comptables. Vous devenez donc le destinataire, en termes d'information, de toute l'activité d'une entreprise.

 Points négatifs : Oui, comme tout métier, il y a des points négatifs. Pour ma part j'en citerai deux:

- le métier étant axé sur le reporting d'information, cela implique une activité en dent de scie avec des pointes tous les mois au moment de la clôture mensuelle des comptes et pendant les phases de construction budgétaire.

- Dans le milieu industriel, il n'est pas rare de voir les financiers être hiérarchiquement rattachés au directeur d'usine. Ceci peut amener à créer un conflit entre le besoin d'un directeur d'usine ( qui est votre chef) qui n'est pas en adéquation avec les règles de gestion dont vous êtes le garant. Il faut savoir être indépendant sur la fonction que l'on représente tout en étant capable de répondre à son supérieur hiérarchique. C'est de temps en temps pénible à vivre.  

Qualités requises pour réussir dans ce métier :Avant tout, de la rigueur. Il ne faut pas oublier que vous manipulez des chiffres. Une erreur de manipulation peut entraîner une mauvaise décision de la DG, et faire perdre beaucoup d'argent.

Il faut aimer l'investigation parce que l'information n'arrive jamais toute seule, il faut aller la chercher, et parfois creuser profond...

Il faut aussi avoir le goût du contact humain car vous avez besoin de comprendre le business de l'entreprise et comprendre ce qu'il s'y passe. Pour cela, il faut avoir besoin des autres.  

Conseil à donner aux candidats intéressés par ce type de carrière :Pour les candidats aux métiers du controlling, je ne saurai que trop leur conseiller de faire leurs armes dans le milieu industriel. C'est un milieu rude mais c'est le plus complet. Vous y trouverez des parties du job que l'on ne retrouve pas ailleurs, tels que les écarts d'incorporation, la gestion des stocks (que l'on retrouve aussi dans la distribution) et des en-cours de production, la comptabilité industrielle et j'en passe...

Autre conseil : ne négligez pas les outils informatiques et investissez dans vos connaissances sur les systèmes de gestion intégrés. C'est payant vis à vis des recruteurs.